Great Black Music

Cette semaine, je suis allée voir l’exposition Great Black Music à la Cité de la Musique. J’en suis sortie à la fois émerveillée et frustrée. En effet, le musée fermant à 18h, on nous a gentiment demandé de sortir, je n’ai donc pas vu la fin, malgré 3 heures de visite… L’ exposition est très dense et surtout interactive. A l’entrée, casques et tablettes nous sont confiés et on a la possibilité de créer sa propre playlist. Ensuite, la première partie nous plonge dans l’ambiance avec ses bornes-écrans nous présentant les acteurs majeurs de la musique noire ( Bob Marley, Jimi Hendrix, Aretha Franklin, etc…) et  les différents événements historiques liés à ces artistes. La seconde partie se passe dans une grande salle à écrans géants, un pour chaque partie de l’Afrique ( Nord, Sud, Centrale…). Le casque et la tablette présentent l’avantage de pouvoir regarder chacun des films à son rythme. La troisième salle est celle qui m’a le plus impressionnée : des écrans projettent des cérémonies rituelles ( transe gospel, vaudou…) au rythme d’une musique hypnotisante. Puis vient la chronologie de l’histoire du peuple noir, de ses grandes civilisations à l’esclavage et au Black Power, chaque moment étant accompagné d’une musique emblématique du XXème siècle. Redécouvrir le monde en écoutant James Brown est une expérience extraordinaire. Enfin, une exposition photo, cette fois sans musique, de l’artiste Ashton Ramsey et ses portraits minimalistes. Et… fermeture du Musée ! Je n’ai donc pas vu la dernière salle. Pour conclure, je dirais que cette exposition, au delà de son aspect ludique et rythmé, nous fait prendre conscience de l’importance de l’artiste au sein de la société. Ces musiciens extraordinaires, au delà de leur indéniable talent, ont contribué à changer le monde.

This week, I went to see the exhibition Great Black Music at the Cité de la Musique. I was both delighted and frustrated at the exit. In fact, my visit lasted 3 hours, but at 6PM we were requested to leave because the museum closed its doors. So, I did not see the end. The exhibition is interactive and very playful.  At the beginning, the staff lend us headsets and tablets, so we can create our own playlist. Then, the first part of the exhibit plunges us into the atmosphere of the black music with the touch-screen kiosks that show us the key players of the black music ( Bob Marley, Jimi Hendrix, Aretha Franklin, etc…) and the different historical events related to these artists. The second part takes place in a large room with giant screens, one for each part of Africa ( North, South, etc…). The third room is the most impressive : five screens show ritual ceremonies with a hypnotizing music. Here comes the key dates of the history of Black people, from the great civilizations to the slavery and the Black Power. At the same time, the music plays. Rediscover the world while listening to James Brown is a great experience. Finally, a photo exhibition of Ashton Ramsey and his minimalist portraits. And… the museum closing time ! So, I did not see the last room. In closing, I would say that this exhibition shows how important is the artist’s contribution to the society. These amazing musicians, over their undoubted talent, have helped to change the world.

Advertisements