La Liberté // Freedom

Il suffit d’un événement inattendu pour faire voler nos certitudes en éclat.
Un événement qui, selon ce que nous sommes, trouvera un écho très différent. Et fera naître des sentiments variés et contradictoires.
Des points de vues et confrontations émergeront ensuite.
Puis la vie reprendra ses droits.

Le paradoxe de l’être humain, cet animal étrange, est d’être capable de vibrer lorsqu’il est trop tard et d’être parfaitement indifférent lorsqu’il en est encore temps.

En ce début d’année funeste, on a beaucoup parlé de liberté d’expression, de laïcité, de religions… J’aurais aimé que l’on parle de l’essentiel : la liberté. Trois syllabes chèrement payées. Un combat infini. Car les terroristes les plus dangereux ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Ce sont ceux qui jugent et qui imposent. Les dessinateurs disparus en auraient eu beaucoup à dire sur le sujet, tout comme une grande partie des artistes en général…

As soon as something unexpected happens, our certainties are shattered. 
An event, depending on which we are, will be seen differently and will create various and conflicting feelings. 
Then, opinions and confrontations will come.
Last, life will take its place again.

The paradox of human nature, this strange animal, is to be able to vibrate while it is too late and to be entirely indifferent while there is still time.

At the beginning of this tragical year, much has been said about freedom of expression, laicism, religion… I would like that people talk about the essential : freedom. Two syllabes paid for dearly. An endless battle. The most dangerous terrorists are not necessarily those we imagine.  They are those who judge. The dead cartoonists  would have a lot to say about that, as a large majority of artists…

cabu, jesuischarlie, tribute, hommage, charliehebdo, artiste peintre, artist, paris, jesse artiste

Advertisements